PageSpeed : Optimiser les performances pour un meilleur SEO

Qu’est-ce que le Page Speed ?

Le Page Speed est le temps que prend une page à charger.

Le temps de chargement est déterminé en fonction de nombreux facteurs que l’on va voir juste après. Il est important de savoir qu’il existe différentes manières de calculer le temps de chargement d’une page :

  • « Fully Loaded Page » : Lorsque l’on parle de Fully Loaded Page, on parle du temps de chargement pour charger entièrement la page et toutes les ressources nécessaires à son fonctionnement.
  • « Time to First Byte » : C’est le temps avant de recevoir la première réponse du serveur. C’est-à-dire le temps avant que la page ne commence à se charger.
  • « First Meaningful Paint » ou « First Contextual Paint » : C’est le temps que prend la page pour charger le contenu essentiel utile au visiteur.

NB : J’utilise les termes anglais car ce sont ceux que vous retrouverez sur la grande majorité des outils d’optimisation de performances.

Pourquoi l’optimisation des performances est importante en SEO ?

Pour faire court : Votre temps de chargement impacte directement votre positionnement dans les SERPs.

Et cela pour plusieurs raisons :

  1. Un temps de chargement plus court = un budget crawl plus important. Googlebot analysera chaque jour plus de pages de votre site.
  2. Votre site est plus agréable pour l’internaute. Il est donc logique qu’il soit mis en avant dans les résultats de recherche.

Les outils pour analyser le temps de chargement de votre site

Pour connaître les performances de votre site web, je conseille d’utiliser deux outils complémentaires : GTMetrix et Google PageSpeed Insights.

GTMetrix

GTMetrix est un excellent outil qui vous donnera à la fois votre vitesse de chargement, le poids de la page et des recommandations pour l’améliorer.

Vous n’avez alors qu’à régler les problèmes 1 à 1 pour améliorer les performances de votre site.

Page Gtmetrix

Rapport de performance GTMetrix (Je ne me suis pas encore occupé des performances)

PageSpeed Insights

Google a mis à disposition l’outil PageSpeed Insights pour les webmasters pour analyser et les aider dans l’amélioration des performances. Très similaire à GTMetrix, il a l’avantage de donner un score d’optimisation sur ordinateur et sur mobile.

Rapport de performance Google PageSpeed Insights

Rapport de performance Google PageSpeed Insights

 

Comment optimiser le temps de chargement ?

1.     Optimiser et compresser les images

Un problème de performances très courant est l’optimisation du poids des images.

Souvent, les images représentent plus de 50% du poids total de votre page et donc de la vitesse de chargement.

Il est donc très important d’optimiser et de compresser toutes vos images pour améliorer les performances de votre site.

Comment optimiser une image ?

L’optimisation d’une image pour le temps de chargement consiste à deux choses :

  • Une taille adaptée. Votre image doit être de la même taille que lorsqu’elle est affichée. Si l’image de votre logo affiché en 200x100px sur le site est de 1000x500px en réalité, vous perdez grandement en performance. Multipliez cela par la nombre d’images sur votre site et cela peut vite devenir problématique.
  • Le bon format. Certains formats d’image sont plus lourds que d’autres. Par exemple, le format « .jpeg » est souvent beaucoup plus léger que le « .png ». Changer le format de vos images peut vous faire gagner jusqu’à 80% de performances supplémentaire.

Si votre site est propulsé par WordPress, il existe des dizaines de plugins comme WP Smush vous permettant d’optimiser toutes vos images en un clic.

2.     Minifier le code source

Minifier le code consiste à compresser le code pour qu’il soit le plus léger possible. Pour cela, certains caractères inutiles comme les espaces ou les retours à la ligne sont supprimés.

Pour WordPress, cette option est proposée dans la quasi-totalité des plugins d’optimisation de pagespeed.

Si vous avez une âme de développeur, il est peut être très intéressant de faire le ménage dans les fichiers inutiles qui sont chargés avant de minifier votre code source. Vous pourrez gagner quelques kilooctets sur le poids total de la page.

3.     Avoir un bon hébergement

Si vous voulez vraiment optimiser au maximum la vitesse de votre site web, cela passe également par votre serveur.

Il peut être intéressant de passer à un serveur dédié pour réduire considérablement le temps de réponse du serveur.

Le problème est que cela coûte plus cher qu’un hébergement mutualisé.

4.     Activer la mise en cache du navigateur

La mise en cache du navigateur permet de stocker certaines ressources de votre site dans le navigateur de l’utilisateur. Cela permet d’accélérer grandement la vitesse de chargement du site lors de sa deuxième visite.

5.     Ajouter un CDN

Si vous ne pouvez pas vous permettre de changer de serveur ou d’hébergement mais que vous souhaitez quand même améliorer le temps de réponse, il peut être très intéressant d’utiliser un Content Delivery Network (CDN).

Le CDN va stocker certaines ressources de votre site comme les images et les enregistrer dans plusieurs serveurs. Ensuite, lorsqu’un visiteur souhaite charger la page, le CDN enverra les ressources depuis le serveur le plus proche du visiteur.

Un CDN peut permettre de gagner plusieurs secondes sur le temps de chargement total.