Quels sont les facteurs du référencement sur Google ?

Je pourrai vous lister plus d’une centaine de facteurs qui influent sur le classement d’un site sur Google mais j’ai préféré me concentrer ici sur les principaux. Les optimisations et actions indispensables à faire sur un site web pour améliorer son SEO.

Au sommaire :

  1. Les 3 étapes du SEO
  2. Rendre votre site parfaitement accessible aux moteurs de recherche
  3. Avoir un bon contenu pour le moteur et pour l’utilisateur
  4. La popularité et l’algorithme du PageRank

Les 3 étapes du SEO

Le référencement d’un site sur les moteurs de recherche doit se faire en trois étapes :

  • L’accessibilité. Il est impératif que le site soit facilement accessible par le moteur de recherche. S’il ne peut pas y accéder et analyser votre site, il ne pourra pas le classer dans les résultats de recherche.
  • La compréhension. Faire en sorte que le robot du moteur comprenne parfaitement de quoi parle le site et la page web. Il faut montrer que l’on maîtrise le sujet, que l’on répond à la recherche de l’utilisateur.
  • La popularité, l’autorité. Avoir des sources externes qui font des liens vers notre contenu, notre page web.

Il est important de faire ces 3 étapes dans l’ordre.

schema seo

Imaginez que faire le SEO d’un site, c’est comme construire un château de cartes.

Si votre site, pour une raison X ou Y, est inaccessible au moteur de recherche, vous n’apparaîtrez jamais sur Google. Même si vous avez le meilleur contenu du web.
Ce serait comme essayer de construire le deuxième étage de votre château de cartes avant le premier.

 

Rendre votre site parfaitement accessible aux moteurs de recherche

Avant toute chose, il faut nous assurer que les robots des moteurs de recherche peuvent venir sur notre site pour l’analyser.

  1. Le fichier Robots.txt

Le fichier « robots.txt » permet d’interdire l’accès au site à certains robots. Il se trouve à la racine du site et n’est pas obligatoire.

Assurez-vous donc de ne pas bloquer l’accès au Googlebot par ce fichier sans quoi toutes les autres actions seront inefficaces.

  1. Le Sitemap

Le Sitemap est un fichier utilisé par les moteurs de recherche qui a pour but de lister les pages du site.

Il n’est pas obligatoire, surtout pour un petit site, mais il facilite grandement le travail du moteur de recherche. C’est donc toujours bon à prendre.

Si vous utilisez WordPress, des plugins comme Yoast SEO vont générer un sitemap pour vous.

Certaines optimisations du sitemap sont tout de même possibles pour indiquer vous même au moteur quelles sont les pages les plus importantes de votre site.

  1. Le temps de chargement du site

Pour le SEO, il est important que votre site web soit optimisé et soit rapide à charger. Si le site est trop lent, il peut recevoir un malus qui rendra le référencement plus difficile.

Un temps de chargement trop long peut être bloquant pour le référencement. Si votre site met 30 secondes à charger, je peux vous assurer que le robot de Google n’attendra pas et n’analysera jamais votre site. (Et un utilisateur n’attendra que très rarement également)

Il est donc très important d’optimiser le temps de chargement de son site.

  1. Le maillage interne du site

Comme je l’explique dans l’article sur le SEO, le robot de Google navigue de lien en lien pour parcourir votre site.

Si vous remarquez qu’une page que vous aimeriez positionner sur Google n’est même pas indéxée. Un mauvais maillage des pages au sein de votre site peut être le problème. (Lien vers l’article Comment savoir si Google a indexé mon site / ma page ?)

Imaginons que pour accéder à cette page, le chemin le plus rapide soit celui-ci :

  • Page de départ : Page d’accueil
  • 1er clic : « Actualités »
  • 2ème clic : « Page suivante »
  • 3ème clic : « Page suivante »
  • 4ème clic : « Article »
  • 5ème clic : « En savoir plus en cliquant ici… »

La dernière page est alors trop loin de votre page d’accueil et le robot de Google aura très peu de chance de la trouver.

Une bonne pratique est d’avoir toutes ses pages à 3 clics maximum de la page d’accueil. Il est possible de faire autrement avec des énormes sites ou des stratégies de référencement très avancées, mais je recommande fortement de suivre cette règle des 3 clics.

Des outils comme Screaming Frog SEO permettent d’analyser l’ensemble du site et mettre en évidence ce genre de problème.

Il existe aussi des façons d’organiser le site et de mailler les pages d’une manière optimale pour le moteur de recherche. J’en parle plus dans cet article sur le maillage interne.

Avoir un bon contenu pour le moteur et pour l’utilisateur

Maintenant que l’on est sûr que Google peut venir sur notre site pour l’analyser, il faut nous assurer qu’il comprenne bien le sujet traité.

  1. Le choix des mots-clés

Avant d’optimiser le contenu de votre page, posez-vous la question :

Pour quel mot-clé souhaitez-vous positionner cette page ?

Cela peut être une requête générique comme « Machine à laver »

Ou bien une requête longue traîne comme « Petite machine à laver Samsung »

Les requêtes longue traine sont moins recherchées mais ont l’avantage d’être beaucoup moins concurrentielles.

N’essayez pas de vous positionner sur deux requêtes trop différentes avec une même page. Essayez dans la mesure du possible de créer une page différente pour chaque mot-clé.

Exemple :

Il sera beaucoup plus simple de créer 3 pages différentes pour vous placer sur les mots-clés :

  • Acheter appartement
  • Acheter appartement à Bordeaux
  • Acheter appartement à Lyon

Une fois que vous aurez répondu à cette question et que vous saurez comment choisir vos mots-clés, optimiser le texte de la page sera beaucoup plus simple.

  1. Le contenu

Pour savoir de quoi parle une page, l’algorithme de Google va analyser principalement le texte.

Les principales données analysées sont :

  • La taille du texte.
  • Le champ lexical.
  • Les mots techniques et très spécifiques utilisés.
  • Le texte est-il dupliqué et déjà présent sur un autre site ?

Voici l’article complet sur comment optimiser son texte pour le SEO.

  1. La sémantique HTML

Le moteur de recherche ne voit pas le beau design de votre site, sur lequel vous avez passé beaucoup de temps. En revanche, il porte beaucoup d’attention à la manière dont le site est codé. Chaque élément HTML a une importance et certains vont permettre de mettre en valeur certains keywords pour améliorer le référencement.

Quelques exemples de balises HTML importantes :

  • h1, h2, h3, … : Ces balises html sont un classique en SEO. Elles permettent d’indiquer au moteur le titre de la page et les sous-titres. Elle aident grandement le moteur à comprendre la structure de la page et les mots présents dans ces balises ont donc beaucoup d’importance.
  • title : Probablement la balise la plus importante de votre page. Elle indiquera le titre de la page et sera même reprise pour apparaître sur la page des résultats de recherche.
  • nav : Indique au moteur qu’il s’agit d’un menu
  • footer : Indique au moteur qu’il s’agit du bas de la page. Les données présentes ont donc beaucoup moins d’importance.
  1. Répondre à l’intention utilisateur

Pour rappel, l’objectif de Google est de donner une réponse à la question de l’utilisateur. Chaque année, il s’améliore sur ce point et c’est pourquoi il cherche toujours à mieux comprendre chaque site.

Demandez-vous donc simplement les questions suivantes :

Quelles informations cherche l’internaute qui tape ce mot-clé ?

et

Est-ce que ma page y répond correctement ?

C’est très basique mais il m’arrive parfois de rédiger un texte très optimisé pour Google mais qui ne répond pas du tout à la question de l’utilisateur.
Au mieux, je me positionne quand même et l’internaute ne reste pas sur mon site. Au pire, Google s’en rend compte et mon site ne se positionnera pas.

La popularité et l’algorithme du PageRank

Petite définition : Un backlink est un lien hypertexte d’un autre site en direction du votre.

  1. Le nombre de backlinks

Le nombre de sites qui parlent de vous est une donnée qui indique la popularité de votre site à Google.

  1. La qualité des backlinks

google pagerankGoogle a développé un algorithme qui s’appelle le PageRank. S’il était visible par le passé, il ne l’est plus mais est toujours utilisé comme un critère important pour le SEO.

Le PageRank définit l’autorité d’un site. C’est-à-dire la reconnaissance d’un site, la confiance qu’on lui porte.

Avoir un lien depuis un site à fort PageRank a un impact beaucoup plus important que venant d’un tout petit site.

Vous allez alors me demander : Comment savoir si ce site, qui me fait un lien, a une forte autorité ?

Maintenant que le PageRank n’est plus visible, il faut utiliser des outils comme le « Trust Flow » de Majestic SEO ou le « Domain Authority » de Ahref.

  1. Le contexte des backlinks

Chaque backlink est analysé par Google. Deux données sont très importantes pour un backlink :

  • L’ancre. C’est-à-dire le texte sur lequel il faut cliquer pour accéder au site.

Une ancre très optimisée comme le mot-clé exact (ex : « achat appartement paris ») est beaucoup plus efficace qu’une ancre générique comme « cliquez ici ».

Mais attention ! Je vous rappelle que Google n’aime pas les personnes qui essaye de manipuler les résultats de son algorithme. S’il s’en rend compte, vous risquez alors une pénalité.

  • Le texte autour du lien.

Le texte qui entoure le lien est également analysé. Si le mot-clé est présent 3 mots après le lien mais n’est pas présent dans l’ancre, cela aura quand même un impact sur le SEO.